Nicolas Gogol

Les Âmes mortes


Read by Pomme


Narrant sur un ton comique les aventures d’un petit escroc dans la Russie provinciale des années 1820, le roman est aussi une troubla…

Le Journal d’un fou


Read by René Depasse


Un petit fonctionnaire, amoureux déçu de la fille de son directeur, plonge dans la folie. Il nous offre une vision à la…

La Brouille des deux Yvan


Read by Pomme


Une histoire rocambolesque, picaresque, enlevée, loufoque, d’une absurdité épatante.Dans la superbe bourgade de Mirgoro…

Le Nez


Read by René Depasse


Publié en 1842 dans Les Nouvelles de Saint-Pétersbourg, Le Nez est l’histoire comique et absurde d’un nez qui disparaît …

Tarass Boulba


Read by René Depasse


Tarass Boulba (1843), roman historique, décrit les mœurs des anciens Cosaques Zaporogues, armée belliqueuse qui conquit toute …

Le Portrait


Read by René Depasse


Tchartkov, un jeune peintre encore inconnu du grand public, achète avec le peu d’argent qui lui reste un portrait dans une boutique d…

Viï


Read by Pomme


« Viï est une création colossale de l’imagination populaire. On appelle ainsi chez les Petits-Russiens le chef des gn…

Le Manteau


Read by René Depasse


Nikolai Vassilievitch Gogol (1809-1852) est l’auteur des Nouvelles de saint Pétersbourg (1835) qui comprennent, outre Le Manteau, Le …

La Nuit de la Saint-Jean


Read by René Depasse


« Ainsi, le croiriez-vous (Dieu et la sainte Vierge me renient, si cela n’est pas), un jour je parlais de sorcières devant des …

La Place ensorcelée


Read by René Depasse


Les Veillées du hameau près de Dikanka (1832) est un recueil d’une douzaine de contes dont le dernier, La Place ensorcel&eacut…

La Missive perdue


Read by René Depasse


La Missive perdue de Gogol est le dernier des quatre contes du premier tome des Soirées du hameau près de Dikanka (1832), appe…

La Calèche


Read by René Depasse


Ce n’est ni le Gogol déprimé, ni le mystique maladif qui écrit La Calèche, mais l’humoriste qui nous divertit a…

Ménage d’autrefois


Read by René Depasse


« Je ne puis oublier deux petits vieux du siècle passé : ils ne sont plus de ce monde, hélas ! mais la piti&eacut…