Un homme sensible


(4.5 stars; 5 reviews)

Au Fil des Lectures. Une nouvelle d'Octave Mirbeau lu par Milunisu (1h 25min). « Je ne crois pas avoir jamais été méchant. Non, en vérité, je ne le crois pas. Tout enfant, j’étais même doué d’une sensibilité excessivement, exagérément douloureuse qui me portait à plaindre, - jusqu’à en être malade - les souffrances des autres... pourvu - cela va de soi, car je suis un artiste - qu’elles ne se compliquassent point de laideurs anormales ou de monstruosités physiologiques. Ah ! ce n’est pas moi - vous pouvez m’en croire - qui admettrais jamais l’esthétique de M. Rodin. Et je puis me vanter que j’en ai jeté des pommes cuites à son Balzac !... Je me rappelle avoir pleuré, durant plus de quinze jours, la mort d’un oiseau que j’avais capturé et à qui j’avais collé sur le crâne une menue crête joliment dentelée de laine rouge. Cette mort m’inspira mes premiers vers. Et ce qu’ils ont mouillé de beaux yeux de femmes !... Je me vois encore, au cimetière de notre village, fondant en larmes et criant comme un jeune putois blessé, une fois que j’accompagnais mes parents à l’enterrement d’une personne que je ne connaissais pas et qui ne m’était de rien. [...] » (Recueil - Contes cruels). Illustration musicale : - En ouverture du fichier audio : Heitor Villa-Lobos, Trio pour hautbois, clarinette et basson (2ème mouvement), interprété par The Soni Ventorum Wind. - En final du fichier audio : Ambroise Thomas, Mignon : Kennst du das Land Connais-tu le pays ?, interprété par Elisabeth Grümmer (1953).

Ce livre appartient à la collection Au Fil des Lectures

License

Chapters

Un homme sensible 1:24:56

Reviews

(5 stars)

Remarquable lecture de ce diabolique petit texte du talentueux Mirbeau.