Jérusalem


Read by René Depasse

(3.6 stars; 13 reviews)

Pierre Loti écrit Jérusalem en 1894, lors d’un voyage en Palestine ottomane. D’origine protestante, devenu agnostique notable, il promène son regard dans la Ville Sainte et nous présente après Bethléem, le Saint-Sépulcre, la mosquée d’Oman, le Dôme du Rocher, le Mur des Lamentations, la vallée de Josaphat, Gethsémani, la mer morte… Il n’y retrouve pas la foi et critique amèrement l’aspect trop « commercial » des Lieux Saints, l’afflux touristique des « voyageurs Cook ». Il montre un immense talent dans cette résurrection de la cité biblique (à grands renforts d’érudition) et de la cité sarrasine, plus tard ! Il tient, certes, des propos antisémites très sulfureux qui sont, hélas !, d’époque… Cet « agnostique qui ne se résigna jamais à renoncer à Dieu », écrit vers la fin de son journal : « Vraiment, mon livre ne pourra être lu et supporté que par ceux qui se meurent d’avoir possédé et perdu l’Espérance Unique ; par ceux qui, à jamais incroyants comme moi, viendraient encore au Saint-Sépulcre avec un cœur plein de prière, des yeux pleins de larmes, et qui, pour un peu, s’y traîneraient à deux genoux. » Et de conclure : « Qu’importe, mon Dieu, un peu plus d’incompréhensible ou un peu moins, puisque, par nous-mêmes, nous ne déchiffrerons seulement jamais le pourquoi de notre existence. Sous l’entassement des nébuleuses images, rayonne quand même la parole d’amour et la parole de vie. »

(5 hr 15 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Chapitre 01 59:25 Read by René Depasse
Chapitre 02 1:04:10 Read by René Depasse
Chapitre 0 55:42 Read by René Depasse
Chapitre 04 57:51 Read by René Depasse
Chapitre 05 1:20:56 Read by René Depasse

Reviews

(1.5 stars)

le fond du texte de Loti est un peu noyé par la forme precieuse affectee du lecteur, ce qui m'a beaucoup gênée, dommage

Anas.

(5 stars)

livre très intéressant. ...la Palestine des origines avant le fleo raciste israélien...

excellente diction

(5 stars)

Diction excellente, profonde, qui permet bien de s'imprégner de l'œuvre

un écrivain raciste, antisémite et malhonnête

(2 stars)