Le Roi des Aulnes – L’Apprenti sorcier


Read by René Depasse

Deux célèbres ballades de Goethe (1749-1832) qui ont inspiré deux célèbres compositeurs.
Le Roi des Aulnes, mis en musique par Frantz Schubert, est une maléfique créature qui hante les forêts et entraîne les voyageurs vers leur mort.

« Qui chevauche si tard à travers la nuit et le vent ?
C’est le père avec son enfant.
Il porte l’enfant dans ses bras,
Il le tient ferme, il le réchauffe.
« Mon fils, pourquoi cette peur, pourquoi te cacher ainsi le visage ?
Père, ne vois-tu pas le roi des Aulnes,
Le roi des Aulnes, avec sa couronne et ses longs cheveux ?
Mon fils, c’est un brouillard qui traîne. »

L’Apprenti sorcier (musique de Paul Dukas – un siècle plus tard) raconte les mésaventures d’un élève magicien :

« Mon Dieu ! mon Dieu !
Less deux morceaux (du balai) se transforment en valets droits et agiles !… Au secours, puissance divine !
Comme ils courent ! Salle, escaliers, tout est submergé ! Quelle inondation !… Ô mon seigneur et maître, venez donc à mon aide !… Ah ! le voilà qui vient !
« Maître, sauvez-moi du danger : j’ai osé évoquer vos esprits, et je ne puis plus les retenir. » »

La traduction du Roi des Aulnes est de Jacques Porchat (1800-1864). Celle de L’Apprenti sorcier de Gérard de Nerval.

Illustration : Carl Gottlieb Peschel (1798-1879), Der Erlkönig (Le Roi des Aulnes).

(0 hr 7 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Le Roi des Aulnes – L’Apprenti sorcier Read by René Depasse
Le Roi des Aulnes – L’Apprenti sorcier Read by René Depasse