Elle vire, parodie du Lac de Lamartine (Poème)


Read by René Depasse

Le Lac de Lamartine parut en 1820. Les automobiles Delage et les torpédos datent des années 1920, époque où ont dû être composées ces 13 strophes de Elle vire parodiant les 16 strophes du poète. Le pasticheur inconnu mérite des applaudissements et de laisser une trace sur notre site littéraire !

« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux virages,
Roulant au moins à cent pour ne pas déraper,
Si j’ai douté de toi, pardonne, ô ma Delage,
Bien souvent, j’ai freiné.

Ô belle torpédo ! je t’aime et je t’admire,
Quand je vois le décor soudain se rapprocher,
Je te serre en mes bras et je murmure : « Elle vire .»
Me voilà rassuré.

[...]

Tout à coup des sursauts qui viennent de la terre
Transmirent au volant de surprenants cahots,
Et l’âme qui s’exhale d’un des pneus arrière
Laissa tomber ces mots :

Auto ! suspends ton vol ; et vous, forces motrices !
Suspendez votre cours ;
Laissez-moi respirer pendant que l’on dévisse
Une roue de secours.

[...]

Que l’agent qui rugit, le piéton qui soupire,
Que les contraventions et les chiens écrasés,
Que les noirs tourbillons de fumée qu’on respire,
Tout dise : « Ils ont gazé. » »

(0 hr 3 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Elle vire, parodie du Lac de Lamartine (Poème) Read by René Depasse