Essai sur les données immédiates de la conscience : De l’idée de durée


Read by René Depasse

(4.3 stars; 7 reviews)

Le deuxième chapitre de L’Essai sur les données immédiates de la conscience est intitulé De la multiplicité des états de conscience : l’idée de durée.

« La multiplicité de nos états de conscience a-t-elle la moindre analogie avec la multiplicité des unités d’un nombre ? La vraie durée a-t-elle le moindre rapport avec l’espace ? Certes, notre analyse de l’idée de nombre devrait nous faire douter de celle analogie, pour ne pas dire davantage. Car si le temps, tel que se le représente la conscience réfléchie, est un milieu où nos états de conscience se succèdent distinctement de manière à pouvoir se compter, et si, d’autre part, notre conception du nombre aboutit à éparpiller dans l’espace tout ce qui se compte directement, il est à présumer que le temps, entendu au sens d’un milieu où l’on distingue et où l’on compte, n’est que de l’espace. »

« Si tous les mouvements de l’univers étaient uniformément accélérés, bien mieux : si, à la limite, une rapidité infinie resserrait le successif dans l’instantané, aucune formule scientifique ne serait modifiée. Cette situation fictive fait bien sentir que le temps de la science n’est pas celui de l’existence. [...] Le temps de l’existence est donc radicalement différent de celui que la mécanique et la physique mathématique ont rendu mesurable par une abstraction qui le vide de tout devenir, concrètement incompressible et inextensible. »

Ces quelques lignes exigent un esprit reposé pour être bien assimilées…

(2 hr 0 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Première Partie Read by René Depasse
Deuxième Partie Read by René Depasse

Reviews

(5 stars)

Il manque le chapitre 3, le plus important.