Catalina – Sagacité d’Aspasie


Read by René Depasse

Ces deux histoires insolites sont extraites des Derniers Contes.

En écoutant Catalina soyez attentifs à ce passage :
« J’apporte au Musée zoologique de Madrid des collections d’oiseaux-mouches, pareils à de petites pierres précieuses incrustées d’ailes ; puis des oignons de grandes orchidées du Brésil, fleurs futures, dont les couleurs et les capiteux parfums sont l’enchantement et la surprise des Européens ; puis… un trésor, mon ami !… je te ferai admirer l’objet ! — Un splendide rutilant, et… (il vaut au moins six mille francs !…)
Il s’arrêta, puis se penchant à mon oreille.
— Devine ! Ah ! ah ! devine ! ajouta-t-il d’un ton bizarre. »

Villiers de l’Isle-Adam, dans Sagacité d’Aspasie, s’amuse à broder sur les prodigalités et les folies d’Alcibiade, en particulier sur l’achat d’un chien magnifique qui lui avait coûté très cher et auquel il avait coupé la queue, quand Athènes eut fini de l’admirer, pour qu’on en parlât encore après sa mort.

(0 hr 45 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Catalina – Sagacité d’Aspasie Read by René Depasse
Catalina – Sagacité d’Aspasie Read by René Depasse