Pourquoi j’étranglais ma conscience


Read by René Depasse

« L’idée d’une conscience polie ! quelle bonne plaisanterie ! quelle excellente farce ! Toutes les consciences dont j’ai entendu parler étaient brutales, boiteuses, sermonneuses, en un mot d’odieuses bêtes féroces. Oui ! et elles s’agitent toujours pour de pauvres petits riens insignifiants. Que la peste les étouffe toutes ! J’échangerais la mienne contre la petite vérole et toutes les maladies de poitrine possibles, trop heureux de m’en débarrasser. »

Traduction : François de Gail (1910).

(0 hr 50 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Pourquoi j’étranglais ma conscience Read by René Depasse