Histoire corse – Un bandit corse


Read by René Depasse

(5 stars; 1 reviews)

Au pays de la vendetta, ces deux histoires (1881-1882) se ressemblent : mêmes paysages, mêmes sujets.

« Le Corse placide eut un éclair de fierté : « Oui, Monsieur, c’était un célèbre, celui-là ; il a mis à bas quatorze gendarmes. Il est mort avec Nicolas Morali, quand ils ont été cernés dans le Niolo, après six jours de lutte, et qu’ils allaient périr de faim. » Il ajouta d’un air résigné : « C’est le pays qui veut ça », du même ton qu’il disait en parlant de sa phtisie : « C’est l’air du val qui est fraîche. » (Histoire corse)

« Alors Sainte-Lucie tua, l’un après l’autre, les accusateurs de son oncle, et leur arracha les yeux pour apprendre aux autres à ne jamais affirmer ce qu’ils n’avaient pas vu de leurs yeux.
Il tua tous les parents, tous les alliés de la famille ennemie. Il massacra en sa vie quatorze gendarmes, incendia les maisons de ses adversaires et fut jusqu’à sa mort le plus terrible des bandits dont on ait gardé le souvenir. » (Un bandit corse)

(0 hr 25 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Histoire corse – Un bandit corse Read by René Depasse
Histoire corse – Un bandit corse Read by René Depasse