De la poésie – De la poésie classique et de la poésie romantique


Read by René Depasse

La fille de Necker, ministre de Louis XVI, devint Germaine de Staël en 1786, accueillit avec joie la Révolution et se passionna pour la politique, ce qui lui valut, plus tard, d’être interdite de séjour à Paris par la police de Napoléon. Exilée en Suisse, elle voyage en Italie, en Autriche, en Allemagne où elle rencontre Goethe et Schiller et en 1814 elle publie son principal ouvrage De l’Allemagne dont la deuxième partie De la littérature et des arts contient ces deux chapitres dix et onze De la poésie et De la poésie classique et de la poésie romantique où elle approfondit l’opposition entre poésie du Midi et poésie du Nord dans un parallèle célèbre.

« La nation française, la plus cultivée des nations latines, penche vers la poésie classique imitée des Grecs et des Romains. La nation anglaise, la plus illustre des nations germaniques, aime la poésie romantique et chevaleresque, et se glorifie des chefs-d’œuvre qu’elle possède en ce genre. »

Madame de Staël rompant avec la tradition du XVIIIème siècle refuse la poésie-technique et la poésie-parure pour en faire un « chant religieux », mais elle minimise ainsi le rôle de l’art.

(0 hr 25 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio