Du parler prompt ou tardif – Des prognostications (Essais I, 10-11)


Read by René Depasse

(3.8 stars; 6 reviews)

Deux Essais (Livre I, chapitres 10 et 11)  sur l’éloquence et sur les oracles :
« Aussi voyons-nous que pour le don de l’éloquence, les uns ont facilité et promptitude, et, comme on dit la répartie si aisée, qu’à tout bout de champ ils y sont prêts. Les autres, plus lents, ne disent jamais rien qui n’ait été élaboré et prémédité. On conseille aux dames de pratiquer les jeux et exercices du corps qui avantagent ce qu’elles ont de plus beau. De la même façon, si j’avais à donner mon avis sur les deux avantages différents de l’éloquence dont, à notre époque, il semble que les prédicateurs et les avocats fassent surtout profession, je verrais mieux le lent en prédicateur, et l’autre en avocat. » (Du parler prompt ou tardif)

« J’ai éprouvé de semblables mouvements, peu raisonnés, mais faits de persuasion ou de dissuasion violentes, si fréquents chez Socrate dit-on, par lesquels je me suis laissé emporter si utilement et avec tant de succès que l’on pourrait les considérer comme ayant quelque chose à voir avec l’inspiration divine. » (Des prognostications)

Traduction de Guy de Pernon, avec les titres modernisés Sur la répartie facile ou tardant à venir (I, 10) et Sur les prophéties (I, 11).

(0 hr 18 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio