Socrate et Confucius


Read by René Depasse

(4.2 stars; 3 reviews)

Le septième Dialogue des morts met en scène Confucius et Socrate, à peu près contemporains, discutant sur la Chine, son peuple, son écriture, ses mœurs, son origine et nous apprenant ainsi ce qu’on savait et imaginait de la Chine au temps de Fénelon.
Socrate n’est pas celui qu’on connait interrogeant son interlocuteur ; il est surtout le représentant de la pensée européenne et n’aime pas manifestement les Chinois !

« C’est un peuple tranquille et paisible dans un beau et riche pays, un peuple vain qui méprise tous les autres peuples de l’ univers, un peuple qui se pique d’ une antiquité extraordinaire, et qui met sa gloire dans le nombre des siècles de sa durée ; c’est un peuple superstitieux jusqu’à la superstition la plus grossière et la plus ridicule malgré sa politesse ; c’est un peuple qui a mis toute sa sagesse à garder ses lois sans oser examiner ce qu’elles ont de bon ; c’est un peuple grave, mystérieux, composé, et rigide observateur de toutes ses anciennes coutumes pour l’extérieur, sans y chercher la justice, la sincérité, et les autres vertus intérieures ; c’est un peuple qui a fait de grands mystères de plusieurs choses très superficielles, et dont la simple explication diminue beaucoup le prix… etc »
« Votre peinture a quelque vie et une grâce je ne sais quelle ; mais elle n’a ni correction de dessin, ni ordonnance, ni noblesse dans les figures, ni vérité dans les représentations ; on n’y voit ni paysages naturels, ni histoires, ni pensées raisonnables et suivies ; on n’est ébloui que par la beauté des couleurs et du vernis. »

(0 hr 31 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Socrate et Confucius Read by René Depasse