De la vanité (Essais III, 9)


Read by René Depasse

(2.8 stars; 2 reviews)

Quand Montaigne écrit dans De la vanité (Livre III, chapitre 9) : « Les noms de mes chapitres n’en couvrent pas toujours le sujet ; souvent ils n’y font qu’une allusion, par quelque côté… C’est le lecteur peu attentif qui risque de perdre mon sujet (pas moi)… Mon style et mon esprit vagabondent de concert », il doit penser précisément à ce long chapitre dont l’essentiel est consacré aux voyages. Mais une foule d’autres thèmes sont abordés : les soucis de son domaine, les ennuis domestiques, l’argent, le destin de Rome, la mémoire, son livre Les Essais, l’orthographe, la dépendance de soi ; la beauté de Paris, l’anti-racisme, la mort (très important), le style des Essais et sa fierté d’être nommé citoyen romain.

Écoutez le gascon Montaigne en 1580 :
« Je vois toujours Paris d’un bon œil. Cette ville a conquis mon cœur dès mon enfance, et il s’est passé avec elle ce qui se passe avec les choses les meilleures : plus j’ai eu l’occasion, ensuite, de voir d’autres belles villes, et plus s’est développée mon affection pour la beauté de celle-ci. Je l’aime par elle-même, plus par ce qu’elle est tout simplement que renforcée d’apparats étrangers. Je l’aime tendrement, j’aime jusqu’à ses verrues et ses taches. Je ne suis français que par cette grande cité. Elle est grande par ses habitants, par sa situation exceptionnelle, mais surtout grande et incomparable par la variété et la diversité de ses agréments. C’est la gloire de la France, et l’un des plus nobles ornements du monde. »

Traduction en français moderne de Guy de Pernon.

(2 hr 50 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Première Partie Read by René Depasse
Deuxième Partie Read by René Depasse
Troisième Partie Read by René Depasse