Le Cathécumène, traduit du chinois


Read by René Depasse

(4.7 stars; 3 reviews)

Voltaire s’est toujours défendu d’être l’auteur du traité antichrétien Le Cathécumène, traduit du chinois (Amsterdam, 1769) pour se protéger de la censure. Il a beau écrire : « Je n’ai assurément la moindre part à la plaisanterie au gros sel intitulée « Le Catécumène ». Il y a là des choses habilement tournées ; mais je serais fâché de l’avoir fait, soit pour le fond, soit pour la forme », l’œuvre lui reste attribuée.
Aux yeux du catholique, ce pamphlet est une accumulation de blasphèmes, mais tous les déistes ne le condamnèrent pas… et même certains protestants eurent plaisir à noter la manière dont il traitait les prêtres.

Il fallait avertir le lecteur que Voltaire n’a jamais, sans doute, tourné plus en dérision la religion et les pratiques religieuses (par exemple la communion) que dans « le catéchumène », « Le Cathécumène » ou « le catécumène ».
(Définition précise du mot : « Néophyte qui apprend la doctrine chrétienne en vue de se préparer au baptême. »)

« Messieurs, croyez-vous votre Dieu tout-puissant ? – Certainement. – Il est tout-puissant, & vous pensez qu’il a besoin de votre secours pour gagner des ames, & vous vous chargez du soin de punir pour lui, & de le venger ! Quelle terrible inconséquence ! Et votre Dieu vous a-t-il ordonné expressément d’égorger vos freres en son nom ? – Non pas précisément, mais nous avons l’art d’interpréter ses volontés. On voit bien que vous ne savez pas ce que c’est que le zèle de la gloire de Dieu, & l’extrême envie de lui plaire. – Et le moyen que vous choisissez, c’est de massacrer ses Créatures.
[...]
Alors ils s’approchèrent de moi avec un vase plein d’eau ; il me prièrent avec beaucoup de politesse de permettre que l’on versât quelques gouttes de cette eau sur ma tête. Je suis complaisant de mon naturel, je ne fis aucune difficulté d’y consentir, d’autant plus qu’ils paroissoient le souhaiter avec beaucoup d’empressement. L’eau fut versée ; ils m’essuyèrent ensuite très-proprement ; ils me sautèrent au col, ils s’écrioient, vous êtes notre frère, vous êtes Chrétien. »

(0 hr 50 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Le Cathécumène, traduit du chinois 47:39 Read by René Depasse