Les Mystères – Die Geheimnisse


Read by Sandrine Seyller

Dans son poème Les Mystères (1784-1785), Goethe pose un personnage, Humanus qui contient toutes les religions. Goethe laissa ce poème inachevé. Et plus tard, quand on lui demanda les raisons de cet inachèvement, il répondit simplement qu’il devançait par trop les idées de son siècle. Goethe, avec son Faust, avait déjà ouvert des voies immenses, mais il savait qu’il ne pouvait aller trop loin. Avec Humanus, un personnage qui contient toutes les religions, il s’exposait trop. Car certains auraient bien compris que cet Humanus n’était qu’un double de lui-même.

Goethe tenait tant à ce poème qu’il le plaça en tête de ses Œuvres complètes dès 1787.

« Si tous les hommes aspirent à la vérité, l’erreur est chose si commune, qu’elle étouffe de partout la vérité. Ceux qui possèdent la Vérité sont si rares, qu’à peine apparus, ils sont étouffés sous la masse de ceux qui proclament des vérités contraires, à commencer même par : la Vérité n’existe pas. »

Traduction : Jacques Porchat (1800-1864).

Illustration : Hermann Linde (1863-1923).

(1 hr 3 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio