L’Inhumation prématurée


Read by René Depasse

Quand on sait que « Les causes de la mort d’Edgar Poe n’ont pas pu être déterminées et ont été attribuées diversement à l’alcool, à une drogue, au choléra, à la rage, à une maladie du cœur, à une congestion cérébrale, etc. » (Wikipédia), on peut supposer qu’il parle vraiment de lui, dans L’Inhumation prématurée, en évoquant, avec une telle précision, les états cataleptiques.

Le thème traité est le suivant :

« Être enterré vivant est certes la plus terrible des extrémités qui se soient jamais appesanties sur une créature mortelle. Que cela soit arrivé fréquemment, très fréquemment, aucun homme de sens ne le niera. Les limites qui séparent la mort de la vie sont, à prendre les choses au mieux, obscures et vagues. Qui dira où l’une finit et où l’autre commence ? Nous savons qu’il existe des cas pathologiques dans lesquels toutes les fonctions apparentes de la vie semblent cesser et ne sont, à proprement parler, que suspendues. »

PS : Pour information, titres d’un chapitre de l’ouvrage de Gaston Le Bon, Observations de mort apparente et d’individus enterrés vivants (1866) :
« Faits dont l’authenticité est démontrée. – Mort apparente considérée comme réelle, par plusieurs médecins, après un examen approfondi. – Enfant mort-né en apparence enterré par sa mère et rappelé à la vie – Individu enterré vivant, pendant une épidémie de choléra, et revenu à la vie au moment où on jetait de la terre sur son cercueil. – Femme revenue à la vie pendant les préparatifs de son ensevelissement. – Exemples d’inhumations prématurées, rapportés au Sénat par Mgr Donnet et M. Tourangin. – Fréquence des inhumations prématurées en France. »

Traduction : Émile Hennequin (1858-1888).

NB : Une autre traduction, celle de Félix Rabbe (1840-1900), est disponible sous le titre L’Ensevelissement prématuré.

(0 hr 30 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

L’Inhumation prématurée Read by René Depasse