L’Art et la combine – Le Triangle social


Read by René Depasse

N’oublions pas qu’O. Henry fut emprisonné trois ans pour détournement d’argent de la banque où il travaillait avant d’être l’auteur humoriste de New York Tic Tac dont été publiées onze nouvelles sur le site.
Nous comprenons donc mieux le dialogue et les moyens employés par les deux complices de L’Art et la combine !

Le Triangle social veut montrer que dans le cœur du jeune Ikey Snigglefritz, pauvre petit apprenti tailleur, dans celui de Billy Mac Mahan « le Roi du district ». (« Sous ses mains qui répandaient la manne, le tigre populaire ronronnait. ») et dans celui de Cortlandt Van Duyckink, « un homme qui valait quatre-vingt millions (il les avait hérités de son père), et conservait un siège sacré dans le cercle exclusif de la société mondaine », que dans ces trois hommes,si socialement différents, peuvent naître des élans de bonté et d’altruisme qui leur font « se serrer sincèrement la main ».

Traduction : F.R.

(0 hr 35 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

L’Art et la combine – Le Triangle social 17:01 Read by René Depasse
L’Art et la combine – Le Triangle social 17:47 Read by René Depasse