Le Pain maudit – Moiron


Read by René Depasse

Le dernier couplet sur le couple chanté par le marié refroidit l’atmosphère de la noce, dans un riche logis, de l’amusant récit Le Pain maudit :
« Dans ton simple réduit, ouvrière gentille,
Tu sembles écouter la voix du tentateur !
Pauvre enfant, va, crois-moi, ne quitte pas l’aiguille.
Tes parents n’ont que toi, toi seule es leur bonheur.
Dans un luxe honteux trouveras-tu des charmes
Lorsque, te maudissant, ton père expirera (bis).
Le pain du déshonneur se pétrit dans les larmes.
Chers enfants, gardez-vous de toucher ce pain-là ! (bis). »

Moiron est la confession blasphématoire d’un instituteur devenu meurtrier après que Dieu lui eut enlevé ses enfants :
« J’eus une révolte, mais une révolte furieuse ; et puis tout à coup j’ouvris les yeux comme lorsque l’on s’éveille ; et je compris que Dieu est méchant. Pourquoi avait-il tué mes enfants ? J’ouvris les yeux, et je vis qu’il aime tuer. Il n’aime que ça, monsieur. Il ne fait vivre que pour détruire ! Dieu, monsieur, c’est un massacreur. Il lui faut tous les jours des morts. Il en fait de toutes les façons pour mieux s’amuser. Il a inventé les maladies, les accidents, pour se divertir tout doucement le long des mois et des années ; et puis, quand il s’ennuie, il y a les épidémies, la peste, le choléra, les angines, la petite vérole ; est-ce que je sais tout ce qu’a imaginé ce monstre ? »

(0 hr 32 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Le Pain maudit – Moiron Read by René Depasse
Le Pain maudit – Moiron Read by René Depasse