Traité de la vie élégante


Read by Christiane-Jehanne

(4 stars; 1 reviews)

« Une déchirure est un malheur, une tache est un vice. »
Ce texte, très particulier, un bijou d’intelligence ironique, d’acuité remarquable, est aussi mondain que mordant.

Ce Traité a été rédigé en cinq articles, parus dans La Mode en 1830.

Il se présente sous la forme d’un traité avec :

- Chapitre premier : Prolégomènes, De la vie occupée, De la vie d’artiste, et De la vie élégante.
- Chapitre deuxième : Du sentiment de la vie élégante.
- Chapitre troisième : Dogmes.
- Chapitre quatrième : De la toilette dans toutes ses parties.

L’auteur formule axiomes, aphorismes, définitions.

« L’Église reconnaît sept péchés capitaux et n’admet que trois vertus théologales. [...] Nous avons donc sept principes de remords contre trois sources de consolation ! Malgré sa rigueur, ce dogme gouverne le monde élégant comme il dirige l’univers catholique. »

Et Balzac, lui-même futur dandy-lion, observe et analyse la société de 1830.
En 1831, il commencera la rédaction de la si bien nommée Comédie humaine !

Ce traité de la vie dite « élégante » est une étude fine, intelligente de la vie, de la société bourgeoise qui apparaît cherchant des codes de reconnaissance et des strates sociales.
Les « Trois glorieuses » des 27-28-29 juillet 1830, sur fond de crise économique, ont donc eu lieu et Balzac observe les différentes classes sociales.

Le ton de ce livre est sérieux, éducatif, mondain, amer et railleur.
Un document sociologique précieux.

Illustration : Un dimanche aux Tuileries en 1831.

Licence Creative Commons

(1 hr 33 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

License

Chapters

Chapitre 01 Read by Christiane-Jehanne
Chapitre 02 Read by Christiane-Jehanne
Chapitre 03 Read by Christiane-Jehanne
Chapitre 04 Read by Christiane-Jehanne