John Barrington Cowles


Read by René Depasse

Rappelons-nous les doutes du narrateur de L’Ensorceleuse, il y a un mois, sur le mystère de l’envoûtement et de l’hypnotisme :

« Je déteste tous ces colporteurs de mystère, mais plus particulièrement encore ceux du genre amateur. Quand on a affaire à un professionnel à gages, on peut lui tomber dessus et le démasquer dès qu’on s’est aperçu de sa supercherie. Il est là pour vous illusionner, et vous êtes là pour percer son secret.
- J’ai toujours remarqué que les hypnotiseurs choisissaient pour sujets des individus d’une mentalité peu saine. Tous les résultats qu’ils obtiennent sont, à mon point de vue, viciés par ce fait qu’ils ont affaire à des organismes anormaux. »

Conan Doyle revient à la charge sur ce problème qui le passionne dans John Barrington Cowles, nom de son grand ami, mort victime des pouvoirs magiques de sa propre fiancée…

« Je me bornerai donc à rapporter aussi brièvement et aussi simplement que je pourrai, les circonstances qui ont amené ce triste événement, laissant au lecteur le soin de tirer lui-même ses déductions.Peut-être se trouvera-t-il quelqu’un pour faire la lumière sur ce qui est pour moi inexplicable. »

Traduction : Géo Adam (1900).

(1 hr 5 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

John Barrington Cowles 1:03:43 Read by René Depasse