Consolation à Helvia


Read by René Depasse

(5 stars; 1 reviews)

Le philosophe stoïcien Sénèque (le jeune) (4 avant JC-65 après JC), conseiller à la cour impériale sous Caligula, fut plus tard victime des intrigues de Messaline, la troisième épouse de Claude et, sous prétexte d’adultère avec Julia Livilla, sœur d’Agrippine la Jeune, exilé en 41 en Corse.

Dans Consolation à Helvia, il veut rassurer sa mère.

Première partie :

- Sénèque affirme qu’il n’est pas malheureux
- Qu’est-ce que l’exil ? Un changement de lieu : chose en soi indifférente
- La nature est partout la même ; nos vertus nous suivent partout
- Conséquences de l’exil
- La pauvreté. Elle n’est pas un mal
- Le déshonneur. Il n’atteint pas le sage

Deuxième partie :

- Raisons personnelles qu’a Helvia de se désoler : Sénèque les réfute
- La faiblesse féminine est une mauvaise excuse
- Le meilleur des dérivatifs est l’étude. Sénèque exhorte sa mère à en user
- Helvia doit se consoler aussi par l’affection de ceux qui l’entourent
- Sénèque affirme pour terminer qu’il est heureux, que son âme n’a jamais été aussi sereine

Une belle leçon historique sur le stoïcisme.

Traduction : Jean-Pierre Charpentier (1797-1878) et Félix Lemaistre (18?-18?).

(1 hr 15 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Consolation à Helvia Read by René Depasse