Sur l’inconséquence du jugement public de nos actions particulières


Read by Pomme

Les jugements que nous portons sur autrui sont absurdes. Nous jasons sans savoir. Pour nous le prouver Diderot recourt à un savoureux récit.

« – Ma foi, je vous avoue que j’ai jugé Desroches comme tout le monde.

- Et c’est ainsi que de bouche en bouche, échos ridicules les unes des autres, un galant homme est traduit pour un plat homme, un homme d’esprit pour un sot, un homme honnête pour un coquin, un homme de courage pour un insensé, et réciproquement. Non, ces impertinents jaseurs ne valent pas la peine que l’on compte leur approbation, leur improbation pour quelque chose dans la conduite de sa vie. Écoutez, morbleu ; et mourez de honte. [...] »

(1 hr 3 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio