Dictionnaire philosophique : Tout est bien – Sens commun


Read by René Depasse

Ironie et philosophie dans ces deux mises au point du Dictionnaire philosophique de Voltaire.

Tout est bien

Selon Épicure
« Ou Dieu veut ôter le mal de ce monde, et ne le peut : ou il le peut, et ne le veut pas ; ou il ne le peut, ni ne le veut ; ou enfin il le veut et le peut. S’il le veut et ne le peut pas, c’est impuissance, ce qui est contraire à la nature de Dieu ; s’il le peut et ne le veut pas, c’est méchanceté, & cela est non moins contraire à sa nature ; s’il ne le veut ni ne le peut, c’est à la fois méchanceté & impuissance ; s’il le veut et le peut (ce qui seul de ces parties convient à Dieu), d’où vient donc le mal sur la terre ? »

Sens commun

« Cet homme n’a pas le sens commun, est une grosse injure. Cet homme a le sens commun, est une injure aussi ; cela veut dire qu’il n’est pas tout-à-fait stupide, et qu’il manque de ce qu’on appelle esprit. Mais d’où vient cette expression sens commun, si ce n’est des sens ? Les hommes quand ils inventèrent ce mot faisaient l’aveu que rien n’entrait dans l’ame que par les sens, autrement, auraient-ils employé le mot de sens pour signifier le raisonnement commun ? »

Illustration : Charles d’Agar, Portrait de Henry St John, 1st Viscount Bolingbroke (1678).

(0 hr 29 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio