Les Fées de France


Read by René Depasse

Alphonse Daudet qualifie de « fantastique » son Conte du lundi, Les Fées de France.

L’accusée reconnaît :

« Je brûlais Paris, mon bon monsieur, répondit la vieille très tranquillement. Je brûlais Paris parce que je le hais, parce qu’il rit de tout, parce que c’est lui qui nous a tuées… C’est moi qui remplissais les boîtes des pétroleuses, et je les conduisais moi-même aux bons endroits : « Allez, mes filles, brûlez tout, brûlez, brûlez !… »

Pétroleuse : Femme qui, pendant la Commune, aurait allumé des incendies avec du pétrole.

Illustration : Les pétroleuses du faubourg Saint-Germain devant le 4e Conseil de guerre (1871).

(0 hr 13 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Les Fées de France Read by René Depasse