Skip to main content.

Le Second Mariage du père Sento – La Cencerrada

Gelesen von Cocotte

« Les habitants de Benismulin furent stupéfaits de la nouvelle.
Le père Sento se mariait, lui, un des notables du village, le plus important contribuable du district. Et la fiancée, c’était la belle Marieta, fille d’un charretier, ayant pour toute dot sa frimousse brune, son sourire aux gracieuses fossettes, ses immenses yeux noirs, qui semblaient dormir sous les longues paupières, entre deux torsades de cheveux, drus et brillants, qui lui couvraient les tempes.
Plus d’une semaine, cette nouvelle mit en émoi la tranquille bourgade, qui, dans son vaste horizon de vignes et d’oliviers, dressait ses toits sombres, ses murs d’une blancheur éblouissante, son campanile au bonnet de tuiles vertes et sa haute tour mauresque carrée et rouge, dont la couronne de créneaux, rompus ou ébréchés, se détachait sur le bleu du ciel. »

Traduction : Félix Ménétrier (1866-1922).

Illustration : Antonio Fillol Granell (1870-1930), La Novia.

NB : Le titre español La Cencerrada, qu’on pourrait traduire par charivari, fait référence au tapage qu’on avait coutume de faire, avec des sonnailles (cencerros), des cornes et autres objets, afin de troubler la première nuit des deuxièmes noces d’un veuf.

(1 hr 50 min)

Ce livre appartient à la collection Litterature Audio

Chapters

Le Second Mariage du père Sento

40:45

Read by Cocotte

La Cencerrada (Première Partie)

23:02

Read by Cocotte

La Cencerrada (Deuxième Partie)

46:36

Read by Cocotte